Malédiction Du Jyunishi


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Maru   Lun 20 Nov - 5:03

Nom : Gaara

Prénom : maru

Âge : 16 ans

Sexe : masculin

Sexualité :homo

Famille :mere et pere

Nationalité :japonaise

Histoire/Passé :Maru naquit un 17 juin aux petites lueurs du jour... Erreur de ses parents, qui trop jeunes et peu préparés, ne désiraient nullement un enfant qui les forçait à se lier... Ce dernier eut vite fait de ressentir qu'il n'avait jamais été désiré et qu'il était la cause du malheur de ses géniteurs, qui avaient déjà beaucoup de mal à joindre les deux bouts. Sa mère serveuse et son père garagiste, ils ne gagnaient à peine de quoi vivre et n'avaient sûrement pas le temps de s’occuper d'un enfant. C’est pour quoi dès que Maru sût marcher, il dû apprendre à se débrouiller et à s’occuper seul de lui... C’est l’été de ses 5 ans que ce grain de sable s’immissa en son coeur. C'était un jour très chaud, ceux où le sang bout dans les veines, conduisant les hommes à la folie... Son père était rentré tôt il imposa a sont fils de venire fair les course pour laider a porté les sac. Ils poussèrent la porte de l’épicerie, accueillis par le bonjour amical de Jo qui interpella maru sur la veste de pilote en cuire à la capuche fourrée deux fois trop grande pour lui puisqu’elle appartenait à son père ... étonné de voir un tel vêtement par une telle chaleur mais maru lui repondie que c’était parce que sont pere lutilisé comme pormenteaux son père avançait vers le comptoir. Il ne savait pas trop comment ce jour qui semblait pourtant deja sombre avait pu tourné au vrais cauchemar en quelques secondes. Il était penché dans le frigo, se battant avec les manches de la veste pour attraper le repat du soir quand le tintement de la porte se fit entendre ... Un pas lourd, les rires de son père et de Jo lui parvenaient puis une phrase qu’il n’oublierait jamais " ne te retourne pas ", un clic, le rire de son père qui pivota et un bruit atroce qui vous perfore le tympan. Il sursauta, les yeux écarquillés alors que le corps de son père s’écroulait sur le sol ... Il vit de ses yeux écarquillés que l’homme s’enfuiait, le choc du corps état synchronisé à celui du tintement de la porte. Sa glace tomba au sol, fondant quasi aussi vite que le sang ne se repandait. Il se précipita, les larmes coulant comme une fontaine de ses yeux sur son père ... mort ....
Après ça, se fut question puis policier et, enfin, on le ramena cher lui. Quand la porte s’ouvrit, sa mère pâlit devant lui, les larme se mirent à rouler sur ses joues. Elle l’agrippa, refermant la porte et s’effondra. La douleur... Voilà une chose qui s’insinue en vous comme le venin, vous rongeant. Cette douleur peut changer un homme en monstre. C’est ce qui se passa : pour subvenir aux besoins après la perte de son père, sa mère n’ayant aucun droit puisque n’étant par mariée avec lui, celle-ci travailla de plus en plus. maru n’avait pas besoin de savir quel était son métier aujourd’hui. La voir rentrer saoûle, se laisser tomber dans le lit, ne plus faire les courses, parfois, même, ne pas rentrer du tout. A 5 ans, les choses sont dures... Passer de tout à rien ça vous forge un homme. Cela dura un an et demi, jusqu’à l’arrivée d’un dénommé Thom. Sûrement un pochtron de plus, pensa maru mais ce dernier s’incrusta dans la demeure et les choses ne firent qu’empirer avec sa présence : sa mère buvait, se droguait... Elle était là mais maru aurait préféré ne pas voir ça. A peine deux mois que cet homme s’était installé qu’il invitait déjà des amis à lui qui finissaient trops saoûls que pour rentrer chez eux... Et c’est une de ces nuits où la maison empestait l’alcool et la fumée de cigarette qu’un de ces hommes s’introduisit dans sa chambre... Il s’en souviendrait toujours : ses mains qui avaient agrippé ses bras et ses lèvres empreintes d’alcool qui s’étaient plaquée sur ses lèvres et puis la douleur. Après cette nuit-là, ça n’arrêta plus... Thom, ses amis... Il ne comptait plus qui était entré dans sa chambre, il avait cette apréhension, chaque pas dans le couloir, la panique quand la clinge s’abaisse et que l’ombre se déssine dans la porte, titubante, et cette odeur de transpiration qui vous prend à la gorge... Tant de choses qui se marquent en vous au point que jamais vous ne pouvez vous reconstruire ses pour quoi très vite Maru décrocha du cursus scolaire, n’aillant aucune autorité parentale chez lui, il ne se soumettrait pas à celle extérieure et les professeurs perdaient très vite le contrôle sur lui. N'allant pas en cours, traînant dans la rue, Maru apprit ce qu'était la vie de ces lieux sombres et mal fréquentés, qui devinrent son foyer. Lui qui ne voulait quasi plus rentrer chez lui pour ne pas entendre les histoires d’argent ou encore se faire reproché d’être en vie, ou se ramasser des coups ou croisé les amis de thom. C’est dans la rue qu’il rencontra un homme de 60 ans, nommé Kamuiji, grand peintre japonais connu dans le monde, si prisé pour ses toiles, mais aussi pour sa vie étrange. Il vivait complètement seul dans une grande demeure où il donnait des réceptions et où il s’enfermait pour peindre. Attiré par le visage original et plein de caractère de Maru, ce dernier l'invita à poser pour lui contre de l’argent. Maru après mûre réflexion le suivit...
Les séances de poses se firent plus fréquentes et très vite, Maru devint son seul modèle, ce qui intrigua les gens qui laissèrent courir des rumeurs assez folles sur le jeune garçon et l’homme alors que cher lui les chose etais bien pire et ne fessait que saxentué avec lage.

Description Physique :il mesure 1m70 pour 52 kilos. Maru porte un piercing à l’arcade sourcilière et à la lèvre ( ne les met pas tout le temps). Il en a un sur le nombril, preuve de sa rébellion contre ses parents, il se distingue aussi par sa coupe originale, faite de mèches longues et de zone rasée. Il porte souvent des vêtements larges, pantalon large avec chaînes, chemisé avec chemise ou veste en jean ou de cuir au dessus, de temps à autre un chapeau et souvent des caterpilar au pied (gros boots). Il aime aussi les sweets à capuche, il a de nombreux tatouages sur le bras gauche, dont une marque sur la main entre le pouce et l’index très mignonne, mais ce qui le rend séduisant c'est son caractère

Description Psychologique :assez versatil... un moment, il peut paraître très calme puis complètement devenir violent, il n’hésite pas à utiliser tous les moyens pour avoir ce qu’il veut et il l’a toujours. Rien ni personne ne peut se refuser à lui, il est indomptable et ne se laisse jamais dominer. Suite aux coups durs dans sa vie, il a appris à ne compter sur personne d’autre que lui-même depuis longtemps. Il pense que son corps n’est plus à lui et le maltraîte de toutes les manières possibles. Il n’hésite pas à s’offrir à qui veut pour un bon prix, fume, boit et se drogue... Tous les moyens sont bons pour disparaître !
Il semble être un gosse corrompu qui veut tout faire à sa manière mais on se rend compte lentement que ses camarades de classe le suivent parce qu'ils l'aiment et qu'il s'occupe d'eux. Il est étrangement mûr et sage pour son âge et plus fragile en raison de sa maturité rare.


Statut :

Malédiction :

Savoir : a une ampatie avec les animeaux
Revenir en haut Aller en bas
Sakura Soma
Maudit (chat) - Guerrier Maitre
Maudit (chat) - Guerrier Maitre
avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : ancienne maison de Shiguré
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Maru   Lun 20 Nov - 5:39

Fiche Validée

Bon Jeu ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Maru
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NAKAJIMA TENZAN
» Pot d’échappement delkevic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Malédiction Du Jyunishi :: Hors Jeu :: Présentation Des Personnages-
Sauter vers: